Caroff André, Roche P., Reuchlin M., orientation des jeunes, histoire Osp, test, greo, orientation.greo

André CAROFF

ORIENTATION.GREO

L’organisation de l’orientation des jeunes en France. Evolution des origines à nos jours. André Caroff Préface de Maurice Reuchlin.

L'Ouvrage en Téléchargement

Quelques explications s’imposent avant de livrer ce texte au lecteur. En 2007, avec André Caroff, j’ai signé un contrat avec Sylvie Darré des Editions Qui plus est pour actualiser l’ouvrage publié en 1987. Mais ce travail s’étant révélé beaucoup plus important que prévu et certains soutiens attendus m’ayant manqué, ce n’est que plusieurs années après la date prévue, en 2011, que j’ai proposé une version, à mes yeux, satisfaisante de cette évolution. Or, les dates prévues pour la remise du manuscrit ayant été repoussées à plusieurs reprises, de mon fait, les Editions Qui plus est m’ont dit alors ne pouvoir intégrer immédiatement le texte ainsi composé dans un programme prévu de longue date et ne pouvoir envisager une publication éventuelle qu’à la fin de l’année 2013. Dans ces conditions, avec le plein accord d’André Caroff, il m’a semblé que la publication sur le site du GREO constituait la meilleure solution pour cette version rectifiée et améliorée d’un livre qui, à ce jour, est la seule histoire de l’orientation. Les collègues et tous les professionnels de l’orientation comme le public des enseignants ou des parents trouveront un grand profit à la lecture de ces pages aux enseignements actuels saisissants. Merci aux Editions qui plus est qui ont mis gracieusement à notre disposition une version scannée du livre. Merci aux collègues et amis du GREO pour leur soutien. S’il manque à cette édition le sommaire et les résumés en français et anglais, il comporte moins de coquilles et d’erreurs, un ajout consacré à l’Exposition universelle de 1937 et une nouvelle version de la période de l’Occupation, avec une pagination modifiée en conséquence de a à o. Un index des noms de cette version en facilitera la consultation et l’usage. Bonne lecture et bons échanges à tous. Pierre Roche GREO Coauteur de Histoire de l’enseignement en France (PUF)

Publications

L’organisation de l’orientation des jeunes en France. Evolution des origines à nos jours. André Caroff Préface de Maurice Reuchlin.

Cet ouvrage présente un très grand intérêt pour tous ceux qui sont concernés par l'orientation. L'auteur le définit trop modestement dans son avant-propos comme développant seulement la partie historique d'un cours présenté à I.N.E.T.O.P. sans constituer dit il une histoire de l’orientation. Il déclare s’être limité à une optique principalement administrative et prendre pour matière d'oeuvre les textes législatifs et réglementaires. En fait, si l'ouvrage tient bien cette promesse, il va très au-delà. La succession des textes est constamment située et en un certain sens expliquée par l'évolution de conceptions sociales et éducatives générales dont les idées sur l'orientation n'ont constitué qu'un aspect, aspect traduit plus ou moins fidèlement par les textes. Il ne peut être question d'analyser en le résumant le contenu d'un ouvrage d'une grande densité et d'une richesse documentaire inégalée dans ce domaine. Mais il faut dire que la clarté avec laquelle cette documentation est présentée favorise les réflexions personnelles du lecteur. On pourra notamment remarquer que sous la grande diversité des circonstances qui ont infléchi l'évolution institutionnelle des services d'orientation réapparaît un certain nombre de questions de fond par rapport auxquelles les textes sont appelés à prendre des positions plus ou moins claires qui prévalent pour une période plus ou moins longue. Ces questions ne sont que partiellement distinctes. Ainsi on pourrait, en lisant A. Caroff, illustrer par des citations extraites de textes que plusieurs décennies séparent la résurgence d'alternatives telles que les suivantes. L'orientation doit elle dépendre des autorités ayant en charge le travail, le commerce, l'industrie ou des autorités chargées de l'éducation (avec, sous-jacente, la question de l'insertion de l'enseignement technique dans l'appareil éducatif) ? L'activité de ces services doit elle être centrée sur l'entrée dans la vie professionnelle (actuellement sur la lutte contre le chômage) ou bien doit elle s'exercer à plusieurs niveaux voire à tous les niveaux (mais alors apparaît la question des psychologues scolaires) du système éducatif ? La dépendance des services d'orientation à l'égard des institutions éducatives est elle souhaitable, et dans quelle mesure ? Les enseignants sont ils mieux placés que les conseillers pour connaître chacun de leurs élèves ? ou bien les conseillers ont ils des méthodes d'examen psychologique susceptibles d'apporter une information spécifique ? Cette recherche de la connaissance de l'individu doit elle constituer une part importante de l'activité des conseillers ou bien doivent ils se consacrer essentiellement à l'information (on peut parler d'éducation) d'élèves considérés comme indiscernables ? Quel peut être le rôle de l'administration centrale dans l'élaboration d'une doctrine ? Quels rapports doivent ils s'établir entre cette administration et les organismes universitaires chargés de la formation des conseillers et de la recherche ? Et l'on en vient à se demander comment il se fait que toutes ces questions, qui paraissent actuelles, se retrouvent posées sous des habillages différents tout au long de quelque soixante ans que couvre l'ouvrage d’A. Caroff. Je serais tenté pour ma part de dire qu'il en est ainsi parce que toutes ces incertitudes ne font qu'exprimer les mêmes connaissances insuffisantes et les mêmes choix mal définis.

 

 

 

| ©2003 Company Name